L'ESPACE FRANCOPHONE AIDS 2016

actualités
Retour au catalogue des Associations

ITV Marisol Touraine : des autotests gratuits dans les associations à l'automne

Portrait Marisol Touraine

Traitement en prévention, financements de la lutte contre le sida, accès aux autotests : la ministre de la Santé française répond aux questions de l'Espace francophone.

La France est un des pays les plus avancés en matière de prophylaxie pré-exposition (PrEP). Vous avez décidé d’autoriser et de rembourser ces traitements en prévention. Comment rendre cette stratégie qui a prouvé son efficacité, accessible dans les pays du sud ?

La lutte contre le SIDA est depuis plus de trente ans le fer de lance de l’innovation en santé publique. En autorisant et remboursant la PrEP, la France fait, une nouvelle fois, preuve d’innovation et nous montrons l’exemple pour réduire les risques de transmission pour les populations les plus exposées. Ce n’est pas anodin ! Pour mener ce travail, nous avançons main dans la main avec les associations, dont je veux saluer d’ailleurs le rôle au quotidien. Aller vers les populations les plus éloignées du système de santé, voilà la clé pour combattre, et à terme éradiquer le virus du Sida. Cette exemplarité est essentielle pour d’autres pays : elle aide à lever les réticences de tous ordres, politiques, « morales », sociales.
Mais les stratégies les plus innovantes sont également souvent les plus onéreuses. C’est pourquoi nous agissons, à l’échelle mondiale, pour faire baisser les prix des traitements - c’est la clé - et mettre en place des mécanismes de solidarité qui permettent de venir en aide aux pays les plus pauvres. Le Président de la République a d’ailleurs encore récemment confirmé la volonté de la France d’œuvrer à l’universalisation des solutions de dépistage et de traitement les plus innovantes.

La question des financements revient à chaque conférence Sida. La France a annoncé qu’elle maintiendrait sa contribution au Fonds mondial. Les associations demandent une hausse, craignant comme l’ONU qu’une stagnation des financements internationaux fasse repartir l’épidémie. Seront-elles entendues ?

Le 26 juin dernier, le Président de la République a annoncé que la France maintiendrait sa contribution au Fonds mondial à hauteur de 1,08 milliard d’euros pour la période 2017-2019, soit 360 millions d’euros par an, ce que les associations ainsi que de nombreuses personnalités ont chaleureusement salué !
Cette contribution témoigne de l’engagement sans faille de la France dans le combat contre les grandes pandémies et pour le renforcement des systèmes de santé, notamment dans les pays d’Afrique. Vous savez, la France est le deuxième donateur du Fonds mondial, et elle est aussi le premier soutien financier de la centrale d’achat de médicaments UNITAID, grâce aux financements innovants pour le développement. Faut-il s’arrêter là ? Non, bien sûr ! Nous montrons la voie et nous nous mobilisons pour que le Fonds mondial puisse atteindre son objectif de 13 milliards de dollars pour les trois années à venir. Cela permettra de sauver 8 millions de vies et d’éviter 300 millions de nouvelles infections. L’objectif final, et cet objectif est partagé par tous, c’est l’éradication du sida d’ici 2030.

Les autotests fonctionnent bien en France mais la question est celle de leur ciblage. L’État va-t- il en donner aux associations pour toucher plus spécifiquement les publics à risques? Par ailleurs, le taux de TVA va-t- il être maintenu à 20% ?

Les autotests sont actuellement disponibles dans les pharmacies. Pour faciliter l’accès à ces tests pour les personnes particulièrement exposées ou vulnérables, j’ai souhaité qu’ils puissent être aussi mis à la disposition des usagers, dans les structures de prévention du VIH et par des associations de proximité, des associations de patients engagées dans la lutte contre le SIDA. Concrètement, l’objectif est que les personnes les plus à risque, mais surtout les plus éloignées du dépistage, en bénéficient en priorité.
Je fais donc mieux que réduire la TVA : à l’automne, ces autotests seront mis gratuitement à disposition des personnes qui en ont le plus besoin !